Le Shinrin Yoku, une pratique de la sylvothérapie

Le Shinrin Yoku japonais, nommé en français bain de forêt est une pratique de la sylvothérapie. Je vais ici en décrire les caractéristiques principales. Son accessibilité et son effet ressourçant sont déjà à signifier. C’est une pratique ancestrale, aujourd’hui méconnue en France et classée parmi les médecines alternatives.

Sylvothérapie

La science à l’étude de la Sylvothérapie.

Dans son ouvrage, “Sylvothérapie, la forêt guérisseuse”, Hermine Deniaud nous expose un certain nombre d’études qui démontre les bienfaits des bains de forêt. En 1995, les chercheurs Miyazaki et Motohashi ont observé que des individus qui passaient 40mn en forêt, le matin et l’après-midi voyaient une diminution de leur score pour 5 indicateurs de santé tels que la tension artérielle, la dépression, l’anxiété, la fatigue et la confusion mentale. Sur des périodes longues de 6 années de pratique régulière, le chercheur Ohtsuka a pu constater que l’exercice du Shinrin Yoku agissait sur le taux de glucose des personnes diabétiques.

Ensuite, une autre étude faite par une équipe de chercheurs d’Ohira en 1999 montre une augmentation des cellules tueuses naturelles et des anticorps dans le sang sur des étudiants ayant passé 8 heures dans la forêt. Donc, l’environnement de la forêt à lui seul a un impact direct sur le système immunitaire. D’autres études montrent ses effets positifs sur l’humeur. Par conséquent, les bains de forêt agissent de manière holistique sur notre organisme. En effet, il traite l’individu dans sa globalité corps-esprit.

Une pratique holistique

Si le bain de forêt agit de manière holistique sur l’homme, il est important également de préciser que le Shinrin Yoku se pratique de manière holistique, pour pouvoir en tirer tout son potentiel sur les bienfaits pour la santé, En effet, la forêt est à appréhender dans son ensemble, la variété des arbres, les différentes plantes qui les entourent, les champignons qui prospèrent ainsi que les différentes espèces animales qui y séjournent. Nos sens s’ouvrent à tout l’écosystème de la forêt. Celui-ci, qui agit directement sur nous. Par exemple, l’inhalation par l’odorat des phytoncides dégagés par les plantes a un effet immédiat sur notre organisme.

Un environnement ressourçant

sylvothérapie

La forêt naturelle dégage une atmosphère de sérénité. Ce phénomène est dû à sa capacité à nous protéger des turbulences climatiques et des gênes artificielles du monde extérieur. En effet, par sa structure, elle nous abrite du vent, régule la température, nous coupe des bruits parasites. De plus, plus la forêt est dense, plus les arbres sont grands, plus son ambiance nous paraît magique et ressourçant. Dans ce contexte, les bienfaits thérapeutiques sont prononcés. Alors, se rendre en forêt nous offre la possibilité d’une reconnexion et d’un moment de pause.

Ainsi, si nous permettons au temps de se suspendre alors la charge mentale diminue irrémédiablement. Par conséquent, nous devenons plus réceptifs à nos sens. De plus, notre état psychique s’améliorera.

Pour poursuivre, je voudrais évoquer une constat. Je ne peux que trouver des similitudes entre la thérapie centrée sur la personne et les bains de forêt. En effet, Hermine Deniaud évoque une amélioration de l’estime de soi, un renforcement des liens sociaux, une meilleure créativité, une baisse de l’agitation mentale. Ainsi, ces 2 pratiques nous donnent la possibilité de se reconnecter à son être profond. En cela, elles se rapprochent philosophiquement.

Sylvothérapie et marche pieds nus

Pour continuer sur la pratique de la sylvothérapie, une autre manière d’accentuer les bienfaits des bains de forêt est d’expérimenter la marche pieds nus. En effet, quel sentiment de légèreté et de liberté ! L’impression d’ouverture à nos sensations paraît se décupler ! Le contact direct du pied avec la terre procure un bien-être immédiat. En outre, je vous invite à porter votre attention en vous et à être pleinement à vous dans ces moments de retour à la nature.

Sans être un spécialiste de la réflexologie plantaire, il est indéniable dans cette expérience du contact du pied nu avec le sol et l’humus des bois, que de nombreux systèmes nerveux de notre organisme se trouve stimulés.

Je termine ici cette présentation rapide des bains de forêt, Peut-être vous aura-t-elle donné l’envie de vous rendre dans les bois avec de nouvelles intentions. En tout cas, je vous souhaite de belles balades en immersion avec dame nature.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.